69 % des Belges en faveur de la suppression de la prime de fidélité

En détail

La semaine dernière, les médias se sont largement fait l'écho d'une éventuelle suppression de la prime obligatoire de fidélité. Bon nombre de ministres et de groupes de pression se sont exprimés sur la question, mais on a relativement peu entendu l'avis des premiers intéressés, à savoir les consommateurs. C'est pourquoi NIBC Direct, en collaboration avec iVox, a décidé de demander l’avis à 1 000 consommateurs belges. Un certain nombre de conclusions frappantes sont sorties de ce sondage. Pour commencer, la prime de fidélité est un concept relativement bien connu : 68 % des personnes interrogées indiquent savoir de quoi il s'agit (75,1 % des hommes et 60,9 % des femmes). Plus le Belge est âgé, et plus il en est informé (-29 ans => 58,9 %, 30-49 ans => 64,5 % et 50+ =>76,5 %).

Des comparaisons plus faciles

Lorsqu’on leur demande pourquoi la suppression de ces primes de fidélité constituerait une bonne affaire, pas moins de 76,4 % des consommateurs ont indiqué qu'un seul taux de base permettrait au consommateur de pouvoir bien mieux comparer les taux offerts entre les différentes banques. 1,5 % + 1,5 %, cela ne fait pas 3 % Ici aussi, les répondants font preuve de lucidité. En effet, nous leur avions également demandé quel serait leur choix entre un compte offrant un taux de base de 1,5 % et une prime de fidélité de 1,5 %, d'une part, et un compte offrant seulement un taux de base de 2,85 %, d'autre part. Pas moins de 68,7 % ont opté pour le taux de base à 2,85 % (73,9 % pour les hommes, 63,5 % pour les femmes).

Priorité au consommateur

Dirk Dewulf, directeur chez NIBC Direct Belgique : « En tant que banque en ligne proposant des produits simples et transparents, nous estimons qu’il est important de pouvoir tenir compte au maximum des souhaits du consommateur. Sur la base de notre enquête, nous ne sommes dès lors pas favorables au maintien obligatoire de la prime de fidélité. De cette manière, chaque banque pourra décider elle-même de quelle manière elle pense pouvoir servir au mieux les intérêts de ses clients ».

À propos de l'enquête

L’enquête a été réalisée par iVox à la demande de NIBC Direct. 1 000 Belges ont été interrogés sur la base d'un échantillon représentatif en termes de langue, de sexe, d'âge et de formation.