Retirer de l’argent gratuitement à l’étranger n’est plus une utopie

29 novembre 2017

Toute personne qui voyage doit parfois puiser dans ses réserves, lorsqu’elle retire de l’argent  à l’étranger. Bien que certains opérateurs financiers veulent mettre un terme à ces coûts supplémentaires.

Quiconque visite un pays en dehors de la zone euro doit, généralement payer des frais supplémentaires lorsqu’il retire de l’argent avec sa carte de paiement. Les clients de la BNP Paribas Fortis par exemple doivent payer 1,21% du montant, lorsqu’ils paient avec leur carte bancaire dans un pays situé en dehors de l’Espace économique européen (EEE). Ceux qui paient en devises étrangères doivent également tenir compte des frais de change correspondant à 1,63% du montant retiré. De même ceux qui payent avec une carte de crédit à l’étranger, doivent généralement payer des frais supplémentaires.

Le retrait d’argent à partir d’un distributeur automatique en dehors de l’EEE coûte aux clients de la BNP Paribas Fortis 0,30% du montant. En outre, les frais bancaires s’élèvent à 2,86 euros (maximum 12,09 euros). Pour le retrait de devises étrangères, vous payerez 1,63% du montant retiré. Les autres banques facturent aussi des frais supplémentaires lorsque vous payez en dehors de l’EEE ou retirez de l’argent avec votre carte bancaire ou de crédit. Ces tarifs sont affichés sur la liste tarifaire de votre banque.

Ne payez plus de supplément à l’étranger

Ces coûts supplémentaires sont dès lors une épine dans le pied du voyageur belge. Et cela n’a pas échappé à certains opérateurs internationaux. L’intervention la plus récente provient de la banque allemande N26-Bank. L’opérateur international espère maintenant renforcer sa position dans notre pays avec la Black MasterCard. Cette carte de paiement devrait permettre aux voyageurs de retirer de l’argent gratuitement à l’étranger.

Mais comment cela fonctionne-t-il exactement ?

Si vous souhaitez devenir client de la banque allemande, vous devez faire vérifier votre identité  en  appel vidéo en présentant votre carte d’identité. Après l’entretien, qui dure environ huit minutes, vous pouvez ouvrir un compte à la banque N26-Bank. Une fois que vous avez ouvert un compte courant, vous pouvez solliciter une MasterCard noire.

Mais ne vous laissez pas induire en erreur par le nom de la carte. Contrairement à ce que son nom suggère, la Black MasterCard n’est pas une carte de crédit, mais une carte de débit. Cette carte est donc immédiatement liée à votre compte actuel. Cela signifie que lorsque vous effectuez un achat, l’argent est immédiatement retiré de votre compte. Contrairement à la plupart des autres cartes de paiement, vous pouvez retirer de l’argent en dehors de la zone euro gratuitement. La carte coûte 5,9 euros par mois.

L’application supprime les frais de change

Soit dit en passant, la banque N26-Bank n’est pas le premier opérateur international à penser tirer profit des retraits d’argent gratuits ou moins chers à l’étranger. C’est la raison pour laquelle  Revolut s’est établie en Belgique dès le début de l’année. La banque numérique britannique veut gagner de nouveaux clients dans notre pays avec le lancement d’une application qui met un terme aux frais de change pour les paiements extérieurs. Cette application numérique est disponible dès aujourd’hui dans les magasins d’applications connus tels que Google Play (Android) et l’App Store (Apple).

Grâce à cette application, vous pouvez ouvrir un compte IBAN européen. Toutefois, la banque vous demandera d’acheter  une carte de crédit en plastique. Après l’achat, vous pouvez virer l’argent sur votre carte à l’aide de l’application. Avec cette carte vous pouvez retirer jusqu’à 200 euros par mois à un distributeur automatique de billets, sans payer de frais de change. Pour tout retrait de plus de 200 euros, une commission de 2% s’applique.

En outre, Revolut vous permet d’effectuer des virements internationaux ou des paiementsjusqu’à 6 000 euros par mois, sans frais de change. Au-delà de ce montant, la commission est de 0,5%.

Niels Saelens