L’assurance épargne-pension prépare un avenir sûr

En détail

Plus de la moitié des contribuables belges font de l’épargne-pension et récupèrent ainsi jusqu’à 348 euros d’impôts par an. Ce qui veut aussi dire qu’une petite moitié ne profite pas de cet avantage fiscal et perd ainsi la chance de se constituer un complément de pension. Cela tient à plusieurs raisons, explique Assuralia, l’union professionnelle des entreprises d’assurances. Beaucoup de personnes regrettent en tout cas souvent de ne pas s’y être mises plus tôt si elles avaient connu la formule.

L’épargne-pension est fiscalement déductible à raison de 870 euros par personne. La formule est simple: tout contribuable âgé entre 18 et 65 ans peut verser cette somme soit dans un fonds d’épargne pension bancaire (non garanti), soit dans un produit d’assurance épargne pension (garanti). Le versement annuel n’est pas obligatoire, mais l’épargne-pension doit porter sur une période d’au moins dix ans. Les assureurs se chargent de faire fructifier cette épargne afin que son bénéficiaire puisse disposer du meilleur capital à l’âge de la retraite.Assuralia rappelle que pour profiter de l’avantage fiscal, le versement doit intervenir avant le 31 décembre.

Dans sa forme d’assurance, l’épargne pension a deux grands avantages supplémentaires, comme peuvent en témoigner quelque 1.200.000 assurés: la protection de la mise de départ et un rendement annuel minimum garanti (actuellement de l’ordre de 3%). En, Ce sont des atouts considérables, en particulier en période de crise financière.De plus, l’assuré peut bénéficier d'un bonus (la participation bénéficiaire), mais cela dépendra des résultats de son assureur.

Le principal motif des épargnants est de s’offrir un complément à la pension légale qui ne suffit manifestement pas pour assurer ses vieux jours. La population réalise de mieux en mieux les conséquences du vieillissement démographique sur la pension légale, qui ne repose pas sur la constitution de réserves: la population active, proportionnellement de moins en moins nombreuse, doit supporter la charge croissante (pension légale) de celle qui est à la retraite. Une pension complémentaire, fondée sur la constitution de réserves, bénéficie en revanche directement à la personne qui a fait l’effort de cotiser et de miser sur le long terme.

Certains ne font pas d’épargne-pension et n’investissent pas non plus à long terme parce qu’ils comptent sur une autre forme de pension, comme les fonctionnaires, dont la pension légale est proportionnellement plus élevée que celle des salariés et surtout des indépendants.Mais beaucoup ignorent en réalité la formule d’épargne-pension, surtout parmi ceux qui ont moins de 35 ans, et regrettent souvent de ne pas s’y être mis plus tôt.Les assureurs constatent cependant que de plus en plus de jeunes prennent conscience de l’intérêt qu’il y a à souscrire tôt pour se constituer un complément de pension appréciable.

Avis important

Consultez toujours la banque concernée avant de prendre une décision. Ce message a uniquement un caractère informatif général et ne tient pas lieu de recommandation, d'offre ou de demande d'achat ou de vente d'un produit quelconque.

Plus d'infos?

Consultez www.assuralia.be

Rester au courant des taux actuels? Inscrivez-vous à notre service gratuit "alerte des taux".

©Comparebanque.be