Le Belge, pourquoi reste-t-il accro à son livret d’épargne?

Malgré un taux d’intérêt d’un pourcentage insignifiant de 0,11%, le Belge reste accro à son livret d’épargne. C’est ce que nous montre une enquête d’Ivox demandée par la Santander Consumer Bank.

Cette étude fait apparaître que pas moins de 67 pour cent de nos concitoyens sont toujours intéressés par les formules d’épargne classiques quand bien même de telles formules chez les banques traditionnelles ne rapportent guère que 0,11 pour cent. C’est ce qui est le cas, entre autres, pour les quatre grandes banques dans notre pays. Ce phénomène n’a pas échappé aux nouveaux venus sur le marché d’épargne belge. Ainsi, la Santander Consumer Bank a lancé récemment le compte d’épargne Vision+ qui rapporte jusqu’à 0,5 pour cent, c’est-à-dire près de cinq fois plus que le minimum absolu dans notre pays.

Livret d’épargne, refuge des Belges

Mais d’où vient la popularité du livret d’épargne ? Tout d’abord, les Belges ne se montrent pas débordant d’enthousiasme à l’idée de s’introduire sur le marché des investisseurs. Alors qu’un livret d’épargne est entre autres protégé par le système de garanties des dépôts, vous risquez, par exemple, de perdre la totalité de votre capital entier dans des investissements. Seulement 31 pour cent des Belges sont intéressés par les investissements.

Le nombre de personnes interrogées indiquant avoir un compte d’épargne, démontre également la popularité des comptes d’épargne. Pas moins de 76 pour cent utilisent le livret d’épargne afin d’épargner pour l’avenir. Une minorité choisit les formes d’épargne alternatives telles que l’épargne pour la retraite (45%), ou l’épargne à long terme (17%). De telles formes d’épargne sont par ailleurs des formes d’épargne relativement sûres. En outre, les deux formules d’épargne mentionnées ci-dessus permettent également de bénéficier du système de garanties de dépôts si vous optez pour une assurance-épargne branche 21. Ce système protège votre capital jusqu’à un montant de 100.000 euros dans le cas où votre établissement financier déposerait son bilan. De tels produits sont également intéressants si vous voulez épargner pour vos (petits-)enfants.

Traitement fiscal des livrets d’épargne

Mais ce n’est pas uniquement cette sécurité garantie qui rend les formules d’épargne tellement attirantes. Vous bénéficiez également d’une exonération fiscale. Par exemple, vous n’aurez pas à payer de précompte mobilier tant que vous ne percevrez pas 1.880 euros d’intérêts. Si vos économies vous rapportent plus d’argent, vous devrez acquitter 15 pour cent de précompte mobilier. L’année prochaine, le gouvernement a l’intention de diminuer de moitié ce plafond jusqu’à 940 euros.

Celui qui épargne à long terme ou pour sa retraite par une assurance-épargne branche 21, n’a pas besoin de régler de précompte mobilier (30% dans ce cas-ci) tant qu’il ne touche pas à son capital durant 8 ans. Par opposition au livret d’épargne, vous payez au fisc une taxe sur les primes d’assurances de 2 pour cent par versement. En outre, votre banquier peut vous facturer plusieurs frais, comme les frais d’entrée, de gestion ou de sortie. Ceci explique pourquoi les livrets d’épargne sont toujours plus avantageux que les autres formes d’épargne sûres.

En conclusion, l’enquête démontre que le taux d’intérêt peu élevé n’empêche pas le Belge de dormir sur ses deux oreilles. 65 pour cent des personnes interrogées indiquent que leur comportement d’épargne n’est pas influencé par l’intérêt. Par conséquent, ils épargnent plutôt en mode pilote automatique. 37 pour cent des Belges interrogés ne savent même pas combien leur livret d’épargne leur rapporte.

Cependant, si vous agissez en connaissance de cause, cela peut faire une différence considérable. Comme nous vous l’avons mentionné précédemment, si vous procédez par comparaison, vous pouvez réaliser une multiplicité de votre rendement actuel. Par exemple, les épargnants avec un compte d’épargne Vision+ touchent une prime de fidélité de 0,35 pour cent et un taux de base de 0,15 pour cent. De plus, il est utile de savoir que cette prime ne sera versée qu’au moment où vous laissez votre capital pendant 12 mois sur un compte d’épargne. Le taux de base est calculé sur la base de la période pendant laquelle vous laissez votre argent effectivement sur votre compte d’épargne.