Pourquoi les fonds d’investissement sont-ils soudainement sous-performants?

Les gens qui recherchent des rendements plus élevés ont sans doute déjà remarqué que les fonds d'investissement ne se portent pas aussi bien. Pourquoi cela?

Les investisseurs qui investissent sur les marchés boursiers européens traversent une période difficile. L'indice européen Stoxx Europe 600 a perdu environ 5% au premier trimestre de cette année.

Bel20 partage les coups

Et le Bel20 a déjà connu des jours meilleurs. Depuis le 22 janvier, point culminant de l'année, l'indice Bel20 est dans une spirale descendante. L'indice boursier belge a perdu plus de 300 points au cours des derniers mois (au moment de la rédaction du présent rapport, le Bel20 était en baisse à 3.871 points).

Cette chute énorme est particulièrement mauvaise nouvelle pour les investisseurs en actions et en fonds de pension qui investissent dans des fonds neutres à dynamiques ou des fonds d'épargne-pension.

Peur de la hausse des taux d'intérêt

Pourquoi pour le Bel20, entre autres, l'impact est-il aussi fort ?  Plusieurs raisons expliquent cette situation. Tout d'abord, il y a la crainte d'une hausse des taux d'intérêt. Les investisseurs s'attendent à ce que Mario Draghi, le président de la Banque Centrale Européenne, arrête son programme de rachat en septembre.

À ce jour, la BCE a racheté 30 milliards d'euros de dette chaque mois. De cette façon, la banque centrale veut stimuler la croissance économique et donner une forte impulsion à l'inflation. La BCE vise un peu moins de 2 % d'inflation.

Changements de cap BCE ?

Au cours d'une des dernières réunions sur les taux d'intérêt, Draghi a omis le message suivant : “La BCE est prête à injecter davantage d'euros dans le système financier si l'inflation reste trop faible”. Mais ce n'est plus le cas, comme on peut le voir aujourd'hui. Cela alimente les attentes selon lesquelles la BCE changera bientôt de cap.

Traditionnellement, les marchés boursiers anticipent ce qui va se passer. Après tout, la hausse des taux d'intérêt rend les titres de créance plus attrayants que les actions.

Les banques s'attendent également à ce que les taux d'intérêt vont augmenter dans un proche avenir. BNP Paribas Fortis, leader du marché, a récemment annoncé qu'elle s'attendait à une hausse des taux d'intérêt cette année. Selon la grande banque, le taux de référence, le taux allemand à 10 ans, devrait atteindre 1,50 % d'ici la fin de l'année, contre 0,60 % aujourd'hui.

La guerre commerciale effraie les investisseurs

Ce n'est pas seulement la hausse imminente des taux d'intérêt qui provoque des troubles sur les marchés financiers. Le risque d'une guerre commerciale mondiale chauffe les émotions. Entre la Chine et les États-Unis, par exemple, une demande de sanctions est en cours. La Chine a récemment annoncé qu'elle prévoyait d'introduire des droits d'importation d'une valeur de 50 milliards de dollars sur 106 produits américains. La Belgique, en tant que petite économie ouverte, est particulièrement dépendante de ce qui se passe sur la scène mondiale.

L'euro trop fort

Enfin, il y a la faiblesse du dollar par rapport à l'euro. La monnaie américaine a perdu 2,6 % par rapport à l'euro au cours du dernier trimestre. Il est donc beaucoup plus attrayant pour les consommateurs européens d'acheter des produits des États-Unis. Pour les consommateurs américains, par contre, il est beaucoup moins intéressant d'acheter des produits européens.  Cela pèse sur les marges bénéficiaires des entreprises européennes.